3~

U V

fi

fi .

I J

Èli

Î.T

PURE ET APPLIQUÉE.

RECUEIL MENSUEL

DESTINÉ A FACILITER AUX SAVANTS DE TOUS LES PAYS LES MOYENS DE PUBLIER LEURS OBSERVATIONS DE ZOOLOGIE PURE ET APPLIQUÉE A L’INDUSTRIE ET a L’AGRICULTURE, LEURS TRAVAUX DE PALÉONTOLOGIE, D’ANATOMIE ET DE PHYSIOLOGIE COMPARÉES, ET A LES TENIR AU COURANT DES NOUVELLES DÉCOUVERTES ET DES PROGRÈS DE LA SCIENCE.

P A E

M. F.-E. GUÉBIN-MÉNEVILLE ,

Membre de la Légion-d’Honneur, de la Société nationale et centrale d’Agriculture ; des Académies royales des Sciences de Madrid et de Tarin; deÉAcadémie royale d’ Agriculture de Turin; de la Société impériale des naturalistes de Moscou, et d'un grand nombre d’autres Sociétés nationales et étrangères,

AU BUREAU DE LA REVUE ET MAGASIN DE ZOOLOGIE

RUE DES BEAUX-ARTS, 4.

1 ...

s

! '

i.

f

h

QUINZIÈME JAX-îyiBS. 1852.

I. TRAVAUX INÉDITS.

Descriptions de quelques nouvelles espèces d’Üiseaux, par le docteur G. Hartlaub.

1. Strix thomensis, Nob. Mas. S. supra nigricante-cine- rea, punctulis minutis pallidioribus maculisque plumarum ante- apicalibus albis nigro-marginatis notata; facie læte cinnamomea, regione periophthalmica margineque coronæ inferiore nigricanti- bus ; corpore subtus læte et intense ex aurantiaco rufo, maculis subtriangularibus vel subrotundatis nigricante-fuscis ; subcauda- libus tibiisque immaculatis; subalaribus minoribus sparsim ma- culatis ; rectricibus pallide ferrugineis, obscure variegatis, fasciis tribus latis nigro fuscis, apicibus omnium latius fuscis, macula minuta irregulari aibida ante ipsum apicem notatis, remigibus simili modo pictis, prima nigricante subconcolore ; axillis fui vis ; rostro brunneo, unguibus nigricantibus.

Longit. tota, -14” 215 16”. (Capensis, Sw.)

Alæ, 8” 4’” \r 8’”.

Caudæ, 4” 5’” 3” 3’”.

Tarsi, 2” 2’” 112 5” 3”\

L’unique exemplaire de cette belle espèce de Chouette fut envoyé oar le voyageur naturaliste C. Weiss , de l’île équatoriale africaine Sami-Thomé , au Musée de Hambourg. C’est un mâle adulte. Au premier abord, nous avions pris cette espèce pour une race locale de Strix capensis , Sw. ; mais, après l’avoirexaminée plus attentivement, nous pen¬ sons que c’est une bonne espèce nouvelle. Le coloris de la queue, par exemple, est tout- à-fa il différent.

2. Zonotrichia MYSTÂCÀLis, Nob. Z. capiie et collo cine- reis, supra obsolète brunneo maculatis. gula snadoque inter ocu-

4

rev. et mag. de zoologie. ( Janvier 1852.)

lum et rictum nigris, pîumulis periophthalmieis, maculis 2 fron- talibus vittaque brevi lotiuscula mystacaii utrinque a mandibui basi infra oculos decurrente niveis ; dorso olivascente, maculis longitudinalibus nigris; tergo et uropygio dilute ferrugineis, im- maculatis; pectore medio albo, lateribus cinereis; subcaudalifcus ocbraceis; abdomine medio aibido, hypoehondriis læte ru'escenli- bus; alis albo bifasciatis, scapularibus tectricibusque minoribus ferrugineis; axillis albo ; igroque variis ; flexura aiæ alba, sub- alaribus albidis; remi gibus tertiariis pallide fufescente margina- tis; cauda longiuscuia subæquali fusca, rectrice extima breviore, linibo marginal! gracili apiceque latius albidis; pedibus palliais; maxilla nigricanîe, mandibula flavida, apice brunnescente.

Longit. tola, 6” 5’” 1/2; rostro a fr., 5” I/o; rost. a rict. , 5”’ 1 12 ; alæ, 2” 4’” 1/2; caudæ, 2” 7’ ; tarsi, 9”’. Hab. Mexi¬ co, Rio-Frio, entre Puebla et la ville de Mexico.

Espèce typique, .et, je crois, non décrite. (Mus. Brem. et Hamburg.) Les doigts externe et interne sont de lon¬ gueur égale.

5. Formicivora erythronotos, Nob. F. capite colloque lotis, pectore, couda unicolore et alis nigris. tectricibus apice albo limbatis; axillis, tlexura alæ, subalaribus totis remigumque pogo- niis internis latius et circumscripte niveis; interscapulis dorsoque saturate ferrugineis; abdomine medio cinereo-nigricanle, hypc- chondriis niveis; subcaudalibus nigricantibus ; tergi et uropygii plumis longis, mollissimis, cinerascentibus; rostro nigro, pedibus plumbeis.

Longit îoîa, 5” 11’”; rosir. afr.;6’”; rostr. a rict., 7”’ 1/4; alæ, 1” IF”; caudæ, 1” 4’”; tarsi, 8”’ 1/4. Hab. Brasilia, Mus. Hamburg.

La stature et les proportions de cette nouvelle espèce sont presque les mêmes que chez la F. axillaris, Vieill. (fuliginosa, 111.). Le coloris est tout-à-fait singulier.

4. Thryothorus murines, Nob. T. supra pallide fusco- cinerascens, pileo magis brunnescente, supereiliis îongiusculis, angustis circumscripte aibis; regione parotiea aibido striolata ; tergi et uropygii plumis macula subocculta anteapicali nivea ni- gricante circumdata notatis; remigibus primariis ( 1 ma excepta et secundar. dimidio basali pogonii externi vix, tertiariis totis

TRAVAUX. INEDITS.

O

dislinclius fasciolalis; rectricibus 2 mediis dorso concoloribus ni- gricante fasciatis, 2 sequentibus nigricantibus, albido terminatis, reliquis pogonio exîerno magis magisque albo maculatis, extima apice tota albida ; subcaudalibus læte albo nigroque fasciatis; cor- pore subtus pallide cinerascente, medio albidiore, mento gulaque purius albidis; pectore dorsi colore lavato ; pedibus nigricantibus, rostro fuscescente; cauda gradata, remigib. 2-5 subæqualibus.

Longit. iota, 5” I1”; rosir, a fr., 6'”U3; rosir, a rict , 8’"; alæ, 2” 2’”; caudæ, 2” 5”’; tarsi, 8”’ 1 ?5. Hab. Mexico : Rio- Frio, Mus. Brem. et Hamburg.

Espèce typique.

5. Setophaga intermedia, Nob. S. supra plumbea, men¬ to gulaque concoloribus, macula pilei castanea; subtus dilute ex miniato aurantiaca; subcaudalibus albis ; rectrice extima pogo¬ nio externo toto parteque tertia apicali alba, sequente macula magna apicali alba ; rostro pedibusque nigris. Hab. Guatema¬ la, Mus. Brem. Statura S. vulneratœ, W.

Espèce typique intermédiaire entre la S. vulnerata et la S. vertïcalis , Lafresn. Elle diffère de la première par un bec plus grand et plus large, par la gorge cendrée, par le coloris de la queue, par la couleur de l’abdomen; la S. vertïcalis , Lafr. est jaune d’œuf en dessous.

6. Dromolæa incompta, Licht. D. supra nitide chalybæo- nigra, subtus dilute cana; mento, gula, abdomine imo, crisso et subcaudalibus albidis; spécula alari, remigum tertiar. margini- bus externis, vittam longitudinaîem formantibus latissime; iim- boque tenuis apicali albis ; remigibus 1 -5 ad basim pogonii interni albo notatis ; subalaribus albis, nigro variegatis; flexura alæ alba ; ala spuria nigra, cauda rotundata, rectricibus 2 interrnediis totis nigris, reliquis niveis, macula obliqua magna apicali nigra a me- dio versus latera magis magisque crescente notatis ; rostro pedi¬ busque nigris. Mas,

Longit. tota, 7” 5’”; rostr. a fr., 5’”; rostr. a rict., 7’”; alæ, 5” 8”’; caudæ, 5”; tarsi, 11”’. Hab. Africa meridion. : Caldaria, Mus. Brem.

Saxicola incomla , Lichtenst. ( Verzeichn . einer Sammlung von Saugeth . und Voeg. etz. i 8^2, pag. 4 5.) Cette espèce

6

r.EV. et mag. de zoologie. ( Janvier 1852.)

est décrite ici pour la première fois. Elle nous semble ap¬ partenir au genre moderne Dromolacci de Cabanis.

T. Tyrannula rüfüla, Nob. T. pileo, capitis lateribus, seapularibus, tectricum et reniigum margine externo, uropygio caudaque tota læte et dilute rutls; remigibus primariis parte apicali nigris absque margine rufo ; corpore superiore relique rufescente maculis longitudinalibus obscurioribus obsolète notato; subalari- bus alæque flexura isabellinis; rectricum scapis supra nigris, subtus allais ; mento, gula et pectore palliée brunnescentibus, hocmagis rufescente ; abdomine medio dilute flavo ; hypochondriis magis brunnescentibus; pedibus nigris; rostro basi ut videtur carneo, apicem versus brunneo ; setis rictalibus et frontalibus ri- gidiusculis.

Longit. tota, 6” 9”’; rostr. a fr. ; 6’”; rostr. a bas., 7’” 1/2; alæ, S” 3’”; caudæ, 3” 4’”; tarsi, 7”’. Hab. Brasilia, Mus. Br.

Espèce moins typique, dont la structure l’approche beaucoup du genre Attila de Lesson, et notamment à l’es¬ pèce typique de ce genre, i’ Attila brasiliensis , Less. [Mus- cicapa uropygiata , pr. Wied, beitr. IIÏ, pag. 868).

8. Picus Kaupii, Nob. Mas. P. pileo, maculaque nuchali subquadrata fuscescente-nigris ; fascia transversa occipitali mi¬ niata; superciliis fasciaque a rictu infra oculos per colli latera ductaalbis; regione parotica fusca; corpore supra cum alis et cauda latius albido nigroque fasciato ; alæ tectricibus maculis sub- cordatis albidis; remige prima dimidio apicali immaculata, sub- alaribus albis, maculis nonnullis rotundatis nigris ; rectricum maculis albis distincte fulvescentibus, præsertim subtus versus apicem, scapis nigris; gula albido nigroque variolosa; corpore subtus flavicante-albido, longitudinaliter nigro confertim macu- lato, hypochondriis distincte transversim fasciatis; subcaudalibus maculis nigricantibus , subcordatis; rostro et pedibus fuscis. Fœm. albedine corporis inférions magis flavescente, subcauda- lium apicem versus fulvo-flava; fascia occipitali miniata nulla.

Longit. tota, 6” 7’”; rostr. a fr., 10’”; alæ, 3” 8”‘; caudæ, 2” 5’”; tarsi, 9’” 112. Hab. Chili, Mus. Brem.

9. Cypselus abyssijnïcus, Streub. C. fuliginosus, nitore, ut in congeneribus, nonnullo metallico, dorso et abdomine ni- grioribus; fascia lata uropygiali alba, singulis plumis striola te-

TRAVAUX INÉDITS.

7

nuissima mediana fusca subconspicue notatis; mento gulaque al- liis; rostro pedibusque nigris; cauda vix emarginata.

Long, corpor. a rostri apice ad caudæ apic., 5” 2 ’; alæ, S”; caudæ, 1” 1/2. Hab. Africa orient, et occid., Mus. Brem., Hamburg.

L’exemplaire dont cette description est prise provient de l’île africaine Saint-Thomé . La première description en fut donnée par Streubeî, dans Ylsis d’Oken, 4 849, p. 594, d’après dix exemplaires rapportés de l’Abyssinie par Ehren¬ berg et Hemprich. Sir William Jardine en mentionne d’au¬ tres collectés par Gordon aux alentours de Cap Co^t (Cote Pon). Quant à l’identité prétendue de cet oiseau avec le C. affinis de Gray et Hardwicke. nous en doutons encore. Notre exemplaire du C. abyssiniens diffère d’un exemplaire adulte de Y affinis, provenant de l’Hymalava, par une sta¬ ture plus grande , par la couleur de la queue, presque noire chez Yabyssinicus, brunâtre chez Y affinis, et par la couleur du front, fuligineux chez Yabyssinicus, brunâtre pâle chez Y affinis, etc.

10. Anser Gameelli, Nob. (Notice provisoire.)— Synon. Anser albifrons Americ. septentr.

Nous avons examiné trois exemplaires de cette espèce d’Oie, dont deux provenaient du Texas et l’un du sud de l’Amérique du nord. Ce dernier est presque adulte; les deux du Texas sont des jeunes. L’énorme grosseur et la

forme différente du bec nous force de séparer cette espèce de notre albifrons. Voici les dimensions comparatives :

A.

Gambelli,

A. ALBIFRONS.

Longit. rostri a fr.

2” 4’”

4” 6’”

A rict.

2” 4’” 4/2

4” 8”

Altitud. rostri later.

1” 2”’

10’” 1/2

Circumferent. rostri ad bas.

5” 6”’

2” 14’”

Longit. tars.

2” 8’” 1/2

2” 2”’

Dig. med.

«

2” 10”’

2” 6’”

Le congrès des ornithologistes, à Berlin, en 4854, a ap¬ prouvé la séparation spécifique de cette Oie américaine.

8 rev. et mag. de zoologie. ( Janvier 1852.)

Description de six Oiseaux nouveaux appartenant à la

collection du Muséum d’histoire naturelle de Paris, par

Philip Lutley Sclater.

M’étant occupé, depuis un certain temps, des Oiseaux américains, et principalement des familles Tanagriclœ et Pipridœ , je suis venu exprès visiter le Musée de Paris, dans l’intention d’y examiner les types rares et d’une va¬ leur inappréciable que renferme cette magnifique collec¬ tion.

Après avoir parcouru minutieusement ces divers grou¬ pes, et trouvé quelques espèces nouvelles, M. le professeur de zoologie ayant bien voulu m’autoriser à les décrire, je m’empresse de les enregistrer dans la liste de la science.

Les cinq premières espèces ont été envoyées de la Nou¬ velle-Grenade par M. Lewy, et la sixième est sans indica¬ tion de localité.

Arremon myshcalis. A. suprâ olivaceus, pennis cau- dàque nigris olivaceo limbatis; pileo rufo : fronte etcapitis colli- que lateribus cum gulà, nisi media, atris; mento, gulâ mediâ, et lineâ a basi rostri collum utrinque descendente albidis ; abdomine crissoque flavis, lateribus olivascentibus ; rostro nigro pedibus corneis. Long, tota, 6 MA poil. angl. ; alæ, 5 p. 718.

2. Pipilopsis flavigularis. P. supra olivacea, pennis caudâque nigris olivaceo limbatis: infra abdomine toto cum men¬ to cinereis, gutture flavo, crisso flavescente ; rostro plumbeo, basi albo notato; pedibus plumbeis; ventre medio albescentiore. Long. tota. 5 p. D2; alæ, 5 p. MA.

Obs. Rostro Pipilopsi flavipectori similis sed paululùm fortiore.

5. Pipræide.4 albiventris. P. suprâ cœrulea, pennis ni¬ gris angustè cœruleo marginatis ; caudâ nigrâ ; ventre crissoque albo; rostro pedibusque nigris. Long, tota, 5 p. MA-, alæ, 2 p. M8.

Obs. Piprœideæ vassori , Lesson, afîinis sed rostro mi¬ nore debiliore.

TRAVAUX INÉDITS.

9

4. Pipra Isidorei. P. atra; capite albo; uropygio cyaneo.

Long, tota, 5 p.; alæ, 1 p. 7/8.

Obs. Species capitis et uropvgii coîoribus inter Pipras lencocillam et cœrulei capillam media locanda.

5. Pipra flavicapilla. P- flavo-olivacea, remigibus ree- trlcibusque nigricantibus olivaceo limbatis; capite toto eum cer- vice supra aurantio-flavis ; subtus aureo-flava gutture et cervicis lateribus olivaceo tinctis; pedibus nigricantibus; rostro plumbeo.

Long, tota, 4 p. 1/2; alæ, 5 p. ; cauclæ, 1 p 5/4.

Obs. Longitudine caudæ, rostri forma, capite quoqixe subcristato generi 31asio affinis sed tarsis brevioribus.

0. Pipra pyrocephala. P. roseo-brunnea ; subtùs dilutior, leviter saturatiore striata; alis et lateribus cervicis oîivaceis; re¬ migibus et rectricibus nigricantibus ; capite supra fiavo, vertice mediâ ruberrima ; rostro nigricante, pedibus aibescentibus. Long, tota, 5 p. 1/4; alæ, 2 p. 1/4.

Obs. Affinis Pipris strigilatœ et slriolatœ auctorum, sed capite fiavo, vertice solum mediâ coccineâ facile dignos cenda. Déc., 22, 1851.

Description d’une nouvelle espèce du genre Argonaute,

par M. Ë.-L. Loroïs.

Monsieur, j’ai l’honneur de vous adresser, en vous priant de les publier, si vous le jugez à propos, dans votre jour¬ nal, la figure et la description d’une nouvelle espèce d’Ar- gonaute rapportée par M. Noury, capitaine de frégate, de sa longue campagne dans l’Océan-Pacifique.

M. Noury, explorateur infatigable et observateur stu¬ dieux et sérieux, indépendamment des coquilles qu’il a collectées dans les divers archipels de l’hémisphère sud, a enrichi l’histoire naturelle d’un album qu’il est bien à dé¬ sirer de voir publier par le gouvernement, et qui contient, à quelques oiseaux et aux coquilles près, tout le règne animal, tant des îles de la Société que des îles Marquises. Cet album se compose de 555 planches, savoir : 1 de Mam-

10 rev. et mag. de zoologie .'(Janvier 1852.)

mifères, 16 d’Oiseaux, 7 de Reptiles, 254 de Poissons, 51 d’insectes, 51 de Crustacés, 15 de Mollusques sans coquille. Les dessins ont été admirablement exécutés sous les yeux de M. Noury ; chacun est accompagné d’une notice.

Je désire, monsieur, que ie nouvel Argonaute porte le nom de Noury. Voici la description de cette espèce, qui est la quatrième du genre :

Ârgonauta Nouryi (pl. 1, fig. 5). Testa parvula, involuta, elongata, tenui, translucida, albido-grisea rugis lateribus ondula- tis, spira tantùm carinata, tuberculis carinarurn nigris, minimis, iinea alba separatis, ultimo anfractu subrotundato, adspiræ cari- narum prolongationem paulisper depresso.

Argonaute de Noury. Coquille petite, enroulée, allon¬ gée, mince, transparente,* d’un blanc grisâtre, ayant les côtés ornés de sillons ondulés ; la spire est carénée, et porte deux rangs de tubercules noirs, petits, séparés par une ligne longitudinale blanche ; le dernier tour, arrondi, est légèrement déprimé dans le prolongement des deux carènes.

Cette charmante espèce a 58 millimètres de long et 55 millimètres de large; elle a été pêchée à cinq cents lieues à l’est des Marquises, à l’endroit de la pêche des Améri¬ cains.

Catalogue des animaux mollusques qui vivent sur le littoral de la Charente- Inférieure, par M. Henri Auca-

PITAiNE.

En publiant ce catalogue, ou plutôt cette nomenclature, nous voulons spécialement attirer l’attention des natura¬ listes sur l’étude des animaux mollusques de l’ouest de la France, et fournir un élément de plus à la Faune française. MM. d’Orbigny père et fils, Fleuriau de Bellevue, Caillaud, Récluz, ont publié de bons mémoires sur nos Mollusques côtiers, mais aucun travail d’ensemble n’a encore paru.

Société des sciences naturelles de la Charente-Inférieure

A ie etMcuj. de Zoologie

o

/ JDemocraZes, Z.MeyaZosomcù, J.Ï.Ànoplocnemus f/UÙAy

â.jùy0Mau/a, Arou/'?/i /Loroisj

t

TRAVAUX INÉDITS.

1 !

a rassemblé de belles collections spéciales. 11 serait à dési¬ rer qu’elle activât la publication qu’elle a l’intention de faire, et qui sera une Faune complète. Nous sommes loin de donner ce catalogue comme renfermant toutes les es¬ pèces de la côte que nous avons explorée ; mais il nous permet, de recommander aux conchyliologisles l’étude des petites espèces bivalves peu connues ou décrites par les auteurs anglais, et dont la concordance synonymique est loin d’être exacte. Les bonnes monographies publiées pré¬ cédemment par M. Récluz (1) peuvent, à juste titre, ser¬ vir de modèles dans ce genre de travail. L’histoire des Mol lusques, si elle n’offre même pas d’espèces nouvelles, a aussi besoin d’être étudiée; il en est de même de quel¬ ques Céphalopodes. Qu’il nous soit permis, avant de pu¬ blier de nouveaux travaux, de remercier MM. d’Orbigny père et Petit de La Saussaye de la bienveillance constante avec laquelle ils ont encouragé nos recherches.

Catalogue.

1. Teredo, Linné. Navalis , Lin. Deshayes, Traité de conchyliologie, planche 5, figure 1 à 9.

2. Pholas, Lin. Dactylus , Lin. Chemnitz, Conch. 8, pi. 101, f. 859.

Canclida , Lamk. Id. 8, pi. 101, f. 861.

Parva , Montagu (2). Pennant, Zool. Britann. 4, pi. 40, f. 15.

Crispata. Lin. Chemnitz, Conch. 8,pl. 102, f. 872-74.

5. Gastrochæna, Spengler. Modiolina , Lam. Desh., Trait, conch., pi. 2, f. 4 à 5.

(1) Revue Zoologique. Monographie des genres Listera, Kellia , Syndosmya.

(2) Cette espèce diffère notamment de la Ph. dactylus , en ce quelle n’a qu’une seule pièce dorsale et son ouverture plus éva¬ sée.

12 rev. et mag. de zoologœ. ( Janvier 1852 )

5 bis. Solen, Lin. Vaçjina, Lin. Encyc-1, méth., pl. 222, fis. 1.

Ensh, Lam. «— Ici pi. 222, f. 2.

Siliqua , Lin. Desh., Trait, conch., pi. 6, f. 1 à 2.

Legumen. Encvcl. méth., pi. 225, f. 5.

4. Mya, Lin. Truncata , Lin. Desh., Trait, conch., pi. 8, f. 1 à 4.

Arenaria , Lam. ~ Encycî. méth., pl. 229, f. 1.

5. Bomia, Philippi. Nucleola , Lam. Lam., Anim. sans vertèbres, 2e éd., p. 150.

0. Periploma, Schumacher. Rupicola , Lam. (1). Lam., Anim. sans vert., 2e éd., t. 6, p. 80.

7. Thràcia, Leach. Corbuloïdes , Schum. Desh., Trait, conch., pl. 8, f. 12 à 14.

8. Osteodesma, Deshayes. Corbuloïdes , Lam. Chemnitz, Conch., t. 10, pl. 170, f. 1647-1648.

9. Lütraria, Lam. Solenoïdes, Lam. De Blain- viîle, Trait, malac., pl. 77, f. 5.

El/iptica , Lam. Chemnitz, Conch., t. 6, pl. 24, fig. 240-41.

Compressa , ld ., t. 6, pl. 5, f. 21.

10. Mactra, Lam. Stultorum , Lin. Adanson (le Lisor), Sénégal, pl. 17, f. 16.

Solida , Lin. Chemnitz, Conch. 6, t. 24, f. 229.

11. Corbula, Bruguières (2). Nucléus , Lam. (5). Deshayes, Trait, conch., pl. 8, f. 7 à 9.

(T) C’est le type d’un des genres publiés par Fleuriau de Bel- levue, Journal de Physique de De La Metherie, germinsl an X, p. 4, (pii a pour type la R. concenlrica.

(2) N’ayant jamais rencontré que des valves brisées ou sépa¬ rées des deux espèces Amphidesmalucinalis , Lam. et T. phaseo- lina ; L., nous ne mentionnons point ce genre.

(5) Nous avons fréquemment trouve cette espèce dans les eaux saumâtres du nouveau bassin de La Rochelle et dans des flaques d’eau assez éloignées de la mer; deux espèces avaient déjà été mentionnées comme habitant les eaux douces, C. labiata et C. Schroteri .

TRAVAUX INÉDITS.

-13

4 2. Pandora, Bruguières. Rosirata. Sowerby, Species conchyl., pl. 2, f. 7 à 9.

4 5. Saxicava, Fleuriau de Beîlevue. Rugosa, Lam. Pennant, Zool. Britan. 4, pl. 65, f. 72.

Gallicana, Lam. Deshayes, Trait, de conch., pl. 12, f. 4 à 4.

-14. Petricola, Lam. (1). Ochroleuca , Lam. Desh., Ici. pl. 4 2 , f. 7.

Striata , Fleuriau. Lam., Anim. sans vert., 2e éd., t. 6, p. 450.

Rocellaria , Fleuriau. Poli, Test. utr. Siciliæ, pi. 7, f. 44 et 15.

4 5. Venerupis, Lam. * Nucléus , Lam. Lam., Anim. sans vert., 2e éd., t. 6, p. 4 65.

Irus , Lam. Chemnitz, Conch. 6, pl. 26, f. 268-70.

4 6. Psammobia, Lam. Vaspertina , Lam. Chem¬ nitz, Conch. 6, pl. 7, f. 59-60.

47. Tellina, Lin. Fabula , Gmelin. Desh., Encycî. méth. vers., t. 5,p. 1012, n°15.

Tenais , Maton. Id. 4 6,

Exilis, Lam. Ici. nu 47.

Soliclula, Lam. Ici., p. 4 016, n0 28.

18. Loripes, Poli. Lactea, Pol. Poli, Teslæ. utr. Siciliæ l , pl. 4 5, f. 28-29,

4 9. Donax, Lam. Anaiïmim, Lam. Desh., Trait, conch., pl. 4 4, f. 9 à 4 4 .

Semis trial a , Poli? ?

20. Cytherea, Lam. Chione , Lin. Desh., Trait, conch., pl. 4 9, f. 4 à 5.

Exoleta , Lin. Chemnitz, Conch. 7, pl. 58, f. 402- 404.

(I) Une bonne monographie de ce genre et du suivant seraient à désirer; toutes les espèces de nos cotes ont besoin d’être revues avec soin. Plusieurs des espèces indiquées par Lamarck nous pa¬ raissent des doubles emplois.

i i rev. et mag. de zoologie. ( Janvier 1852.)

21 . Vénus, Lin. Verrucosa , Lin. Desh., Traité de Conch., pi. 21, f. 1 à 2.

Casiua , Lin. Chemnitz, Conch. 6, pî. *29, f. 501-502.

Gattïna , Lin. Desh., Trait, conch., pi. 21, f. 5 à 4.

Decussata , Lin. Id. f. 7 à 8.

Pullasira, Montagu. Montagu, Test., p. 124. Adan- son, pl. 17, f. 11 .

Aurea , Gmelin. —Chemnitz, Conch. 1, pl. 45, f. 458.

Fasciata , Donov. id. 0, pl. 27, f. 277-278.

Saxaiilis , Fleuriau (1). Montagu, Test. Britan., p. 127, pl. 5, f. 6.

. 22 Cardium, Lin. Ciiiare, Gmelin (2). Chemnitz, Conch. 0, pl. 17, f. 171-172.

Echinatum , Lin. ld. 11, pl. 200, f. 1951-1955.

Erinaceum , Lam. (5). ld. 6. pl. 15, f. 157.

Sulcatum, Lam. (4). Desh., Trait, conch., pl. 25, f. 2 à 4.

Serratum , Lam. Pennant, Zool. Britan. 4, pl. 51, f. 40.

Lœvigatmn, Lam. Chemnitz, Conch. 6, pl. 18, f. 189.

Eclide, Lin. (5). Desh., Trait, conch., pl. 25, f. 1 à 2.

25. Arca, Lin. Barbata , Lin. (6). Deshayes, Trait, conch., pl. 55, f. 18 à 19,

(1) Venerupis per for ans, Lam., et Venus perforons, Montagu. M. Fleuriau a bien reconnu que c’était une Vénus; elle en a, en effet, tous les caractères: elle est très-commune sur ia digue de Richelitu.

(2) Nous réunissons le Cardium aculealum à cette espèce; nous en avons examiné une grande quantité, et nous les avons vus se fondre ensemble.

(3) Nous réunissons également le C. luberculatum à cette es¬ pèce.

(4) An eadem? oblongum , Chemnitz, pi. 19, f. 158.

(5) Nous réunissons à cette espèce les C. ruslicum et C. crenu- lalum , Lam.

(6) Collection d’Orbigny père (pour nos côtes). Elle doit s’y trouver; mais nous ne l’avons jamais rencontrée.

TRAVAUX INEDITS.

15

24. Pectuncülus, Lam. Pilosus , Lin. I)esh., ici.

Marmoralus , Gmelin. Chemnitz, Conch. 7, pl. 57,

f. 565.

25. Nucüla, Lam. Margaritacea, Brugu. Desh., Trait, conch., pl. 54, f. 11 à 15.

26. Mytilus, Lin. Barbatus , Lin. Ici. pl. 57, f. 5 à 4.

Gibbsïi , Leach. (1). Leach, Miscell. zouL, t. 2, pl. 72, fig. 1.

Eclnlis , Lin. Desh., Trait, conch., pl. 57, f. 12 à 15.

27. Pinna, Gmelin. Nobilis, Linné. Chemnitz, Conch. 8, pl. 89, f. 776-777.

28. Pecten, Bruguières. Jacobeus , Lam. Chem¬ nitz, Conch. 7, pl. 60, f. 588.

Opercularis, Lam. Ici. , pl. 67, f. 646

Varius , Pennant. Ici. 7, pl. 67, f. 655-656.

Pusio , Lam. Pennant, Zool. Brit.,t. 4, p. 227 , pl. 64, f. 51.

29. Ostrea, Lin. Eclnlis, Lin. Chemnitz, Conch., 8, pl. 74, f. 682.

Hippopus , Lam. Desh., Eneycl. méth., vers., t. 2, p. 288, 2.

50. Anomia, Linné. Ephippium , Lin. Blainville, Malacol., pl. 59, f. 5.

Electrica , Lin. Chemnitz, Conch. 8, pl. 76, f. 691.

GASTÉROPODES.

51 o Eolis, Cuvier. Cuvierii , Lam. Cuvier, Ann. du Mus. 6, p. 455, pl. 61, f. 12-15.

52. Polycera, Cuvier. Lcssonii , Alcide d’Orb. A. d’Orb., Mag. de zool., 1854, pl. 105.

(1) N’ayant point le texte de l'ouvrage de Leach, ce n’est qu’avec doute que nous y rapportons l'échantillon de notre col¬ lection, quoique la planche paraisse la reproduire assez exacte¬ ment.

16

rev, et mag. de zoologie. ( Janvier 1852.)

Punclilucens , A. d’Orb. Id ., pl. 406.

Ornata , A. d’Orb. id ., pl. 107.

55. Calliopea, A. d’Orb. Bellula, A. d’Orb. A. d’Orb., Mag. de zool., 4 854, pl. 108.

5 4 . Doris, Lin. Lin. belle Chiaie, Mém.,

1. 5. p. 1 55, -1 , pl. 58, f. 4 .

Tuberculata , Cuv. Id., p. 154, 5, pl. 58, f. 21.

Siellaia, Gmel. Cuyier, Ann. du Mus., 4, p. 470.

? Pilosa , Gmel. Mull., Zoll. Dan., p. 7, t. 85, f. 5 et 8.

55. Tergipes, Cuvier (S). A f finis , A. d’Orb. Alcide d’Orb., Mag. de zool., 1 854, pl. 104.

Coronaici , A. d’Orb. Id., 1854. pl. 4 05.

56. Villersia, A. d’Orb. Sculigera, A. d’Orb. Id., 1854, pi. 409.

57. Chiton, Lin. Squamosus, Lin. Sowerby, Géné¬ ra of scheiis. chitons, f. 2.

Fascicularis , Lin. Id., f. 5.

Marçjinatus , Pennant. Pennant, Brit. zool., t. 4, pl. 59, f. 4.

58. Patella, Lin. Ldd^airt, Lin. De Blainville, Malacol., pl. 48, f . 4 . pl. 49, f. I .

Peliucida , Lin. Chemnitz, Cûnch. 4 0, pi. 4 68, fig, 4 620-4 621.

59. Pleurobranchüs, Cuvier.— Anranliacus, Bisso. (2). Mag. de zool., 4 854 , pl. 4 8.

40. Emarginüla, Lam. jRubra, Lin. Chemnitz, Conch. 4 1, pl. 4 97, f. 1929-4 950.

Fissura , Lam. (5). Pennant, Bnt. zool., pl. 90, f. 151 .

( î)Une troisième espèce, le Tergipes elegans? des collections de

d'Orbigny père et du département, nous a été communiquée ; mais nous nous abstenons de la mentionner, crainte de doute sur l’espèce et la provenance, qui ne nous: paraît pas authentique.

(2) Nous ne connaissons pas cette espèce, qui nous a été com¬ muniquée par M. d’Orbigny père.

(3) Un échantillon brisé, que nous avons trouvé dans l’estomac

TRAVAUX INÉDITS. 4 7

44. Dentalium, Lin. Novemcosialum, Lin. Desh., Soc. d’hist. nat. de Paris. Mém. sur le genre Dentale, pi. xvi, f. 41 et 42.

Entalis j Lin. Desh. Ici, pi. xv, f. 7, et pi. xvi, f 2

Rubescens , Desh. Ici., pi. xvi, f. 25-24.

42. Fissurella, Bruguières. Grœea , Lam. So~ werby, lllustr. conc. fissurella, f. 5.

? Reticulata, Récluz (1).

45 Calïptræa, Lam. Sinensis , Gmelin. Desh., Ann, des sc. naturf, t. 5, p. 555, pi. 4 7, f. 12.

44. BuLLEA,Lam. Aperta, Lam. Chemnitz, Conclu 40, pi. 4 46, f. 4554-4555.

45. Bulla, Lin. Lignaria , Lin. Sowerby, Généra of schelis. Bull., f. 5.

Hy datte , Lin. Chemnitz, Conch. 9, pl 44 8, f. î 019.

Cornea, Lam.

Norwegica , Roissy. Chemnitz, Conch , 4 0, pl. 4 46, f. 4 558.

46. Aplysia, Lin. Depilans, Lin. S. Rang., Mo- nogr. des Aphys., p. 62, pl. 4 6-4 7.

Punctata. Cuv. Ici. , p. 65, pl. 48, f. 2-4.

Marmorata , Rang. Id .? p. 58, pl. 4 2, f. 6-8.

? Ferussacïi , Rang. Id ., p. 66, pl. 49, f. 6-9.

47. Auricüla, Lam. (2). Myosotis, Drap. Drapar- naud, Moll., pl. 5, f. 4 6-4 7.

\

d’une Astérie, nous paraît avoir de l’analogie avec YEmargi- nula Huzardii, Payreaudeau ; mais son mauvais état ne permet aucune affirmation.

(4) Nous croyons pouvoir rapporter un échantillon de notre collection à la Fissurella reticulatœ, Récluz. Rev. Zool., 1845, p. 402. Nous ne la croyons pas figurée.

(2) Nous avons hésité à parler du genre Auricula , qui est réel¬ lement terrestre; ruais ses espèces vivent si près des rivages (elles suivent les mouvements de la marée, s’attachant sur des fucus, et, à la mer haute, revenant sur les cailloux de la plage), que nous nous sommes décidé à le mentionner.

2e série, t. iv. Annee 1852.

4>

-18

rev. et mag. de zoologie. ( Janvier 1852.)

Denticulata, Dil.j? (4). Dilwyn, Cat., t. 4 , p. 506, 1 .

48. Rissoa, de Fréminville. Cancellcita , Desm. Desmarest, Bull. de la Soc. phiiom. Paris, pl. 1, f. 5.

Lactea , Michaud. Michaud, Descript. du genre Ris¬ soa, pi. 7, f. 44-4 2.

Acuta, Desm. ld., pl. 4 , f. 4.

Oblonga , Desm. 4,f. 5.

Ventricosa, Desm. Ici., pl. 4, f. 2.

Grossci , Michaud. Michaud, Descript. du genre Ris¬ soa , f. 24-22.

Hyalina , Desm. Desmaret, loco citato, pl. 4 , f. 6.

Fragiles , Mich. Michaud, loco citato, f. 9-4 0.

Exigua , Mich. (2(. Ici, f. 29-50.

49. Natica, Adanson. Castanea, Lam. (Monüifera). De Blainville, Trait, malac., pl. 56 bis, f. 4.

50. Janthina, Lam. Communes, Lam. Swainson, Zool. illustr., t. 2, pl. 85, fig. sud. et inf.

Prolongata , Blainv. (5). Ici, pl. 85, fig. du milieu.

51. Velutina, de Blainville. Capuloïdea, Blainv. De Blainville, Trait, malac., pl. 42, f. 4.

52. Haliotis, Lin. Tuberculata , Lam. Da Costa, Britan. conch., pl. 2, f. 4 et 2.

55. Tornatella, Lam. Fasciata , Lam. Kiener., Species Tornatella, pl. 4 . f. 5.

54. Scalaria, Lam. Pseudo-scalaris , Brocchi. Çennant, Zool. brit , t. 4, p. 504, pl. 82, f. 2.

(1) M. Peiitde la Saussaye, à qui nous avions envoyé YAur. myosotis, mentionna, dans ses notes, une Aur. denticulata parmi les Myosotes. C’est probablement la Yoluta denticulata de Dil¬ wyn ? Nous ne la connaissons point figurée.

(2) La belle collection de la Société des Sciences naturelles de la Charente- Inférieure possède un grand nombre d’espèces de Rissoaires, et nous croyons qu’il y en a plusieurs nouvelles, venant des plages sablonneuses des îles et du littoral delà Ven¬ dée.

(5) Après les vents d’équinoxe, on en trouve d'immenses quan¬ tités.

TRAVAUX INÉDITS.

49

Clathrus, Un. Sow., Gen. of sch. scalaria, fig. 2.

55. Trochüs, Lin. Magus , Lin. Chemnitz, conch. 5, pi. 4 74 , f. 4 656—1 660.

Zyziphinus , Lin. if/., 5, pi. 4 66, f. 4 592-4 594.

Cinerarius , Lin. Id ., 5, pi. 174, f. 4 686.

Conulo'ides , Lam. Id., 5, pl. 4 66, f . 4590-4591.

Umbilicaris, Lin. if/., 5, pl. 4 71, f. 4 666.

Matonii, Pay. Payreaudeau, Gâtai., p. 4 26, pl. 6, f.

5 et 4 (-1).

56. Monodonta, Lam. Fragaroïdes , Lam. Chem- niiz, Conch. 5, pl. 4 66, f. 4 585-1584.

Tessellata ,, Desh. Payreaudeau, Catal., pl. 6, fig. 17-4 8.

57. (Türbo). Littorina, Férussac. Littorea, Lin. Ghemnitz, Conch., 5, pl. 185, f. 1852 1 et 2.

? Castaneci , Schroeter. Id., 5, pl. 4 85, f. a à

Neritoïdes, Lin. Id., 5, pl. 4 85, f. 1854, 4 à 44.

Retusus, Lam. Maton etRackett., Conch. Brit., pl. 5 fig. 4 5.

Rudis, Maton. if/., pl. 4, fig. S 2 et 13.

58. Phasianella, Lam. Pulla , Lin (2). Da Costa Conch. brit., pl. 8, f. 1 à 5.

59. Turitella, Lam. —Terebra, Chemnitz, Conch. 40, pl. 4 65, f. 4 591.

60. Cerithiüm, Lin. Perversum , Lin. Kiener? Species, pl. 25, f. 4.

64. Füsus, Lam. Aniujnus, Lam. (5). Kiener, Spe- cies, pl. 4 8, f. 4 .

(1) Une espèce de Sigaret ( S.candidus ) nous a été communi¬ quée comme du département; mais nous ne la connaissons même pas d’ailleurs, et elle n’est point mentionnée dans l’excellent ca¬ tal. de M. Récluz (Journal de Conchyliologie, 3851, 2), ce qui nous fait croire qu’il y a erreur.

(2) Nous n’avons jamais eu cette espèce que des côtes de la Vendée ; mais M. d’Orbigny père l’a souvent trouvée à Esnan- des, pr^s La Rochelle.

(3) Je dois cette espèce à l’obligeance de M. P. Cassaigneaud,

20

rev. et mag. de zoologie. ( Janvier 1852.)

62. Murex, Lin. Erinaceus , Lin. Kiener, Spe¬ cies, pi. 44, f. 1 .

65. Triton, Lam.(l). Nodiferum , Lam. Id ., Spe- cies, pi. 1.

Cutaceum , Lam. id., Species, pl. 15, f. 1 .

64. Ciienopus, Philippi. Pespelecani. Id., Species, pl. 4, f. 1 .

65. Cassis, Bruguières. Saburon , Lam. Id ., Spe¬ cies, pl. 14, f. 27.

66. Purpura, Adanson. Hœmastoma , Lam. Id ., Species, pl. 55, f. 70.

Lapidas , Lam. id., Species, pî. 29, 77. lmbricata , Lam. îd . et 51 , f. 77 / à 77 s.

67. Buccinum, Adanson. Reticulntum , Lin. id., Species, pl. 55, f. 91, et pl. 19, f. 78.

Incrassatum , Müller. Id., Species. pl. 26, f. 104.

68. Triton iom, Müller. Undatum, Lin. ici., Spe¬ cies, pl. 2, f. 5.

69. Cypreea, Gmel. (2). Europea , Dilwyn. Wood, Index testaceorum, pl. 17, f. 60.

1 CÉPHALOPODES.

70. Octopus, Lam. Vulgaris, Lam. D’Orb. et Fé- russac, Monogr. des Céphalop. acétabulifères, pl. 2, 5, 5

8-11 à 15 et 29.

Tubercidatus , Blainv, D’orb. et Fér., loco citato, pl. 21-25.

directeur du Musée de la ville de La Rochelle, qui en a eu plu¬ sieurs exemplaires avec leurs animaux.

(1) Nous n’avons pas cru devoir mentionner la Pyrula melon - gêna , quoique plusieurs individus en aient été trouvés; mais nous croyons ces faits trop accidentels pour faire partie d’une Faune spéciale. Rang en avait aussi trouvé plusieurs échantillons à La Teste, près Bordeaux. (Voy. Manuel des Coquilles, p. 220).

(2) Nous restituons à cette espèce son premier nom, au lieu de coccinella , bien postérieur en date.

TRAVAUX. INEDITS. 21

71. Eledon, Leach. Moschatus, Leach. ld., pl. 1, 1 bis et 5.

72. Sepiola, Rondelet. Rondelet^ Gesner. D'Orb., Mollusques vivants et foss., pl. 10, f. 1 à 12.

Atlantica , d’Orb. if/., Monogr., etc. sépioL, pl 1 , f. 1 à 6 ; pl. 2, f. 5 à 4 ; pl. 5, f. 6 à 9.

75. Sepia, Lin. Officinalis , Lin. D’Orb. et Féruss., Monogr. seiches, pl. 1 , 2, 5, f. 1 , 5; pl. 17, f. 1 2. Orbignyana, Féruss. ici., pl. 5, 27, f. 1 à 2. Rupellaria , d’Orb.. - if/., pl. 5; f. 10-15.

74. Loligo, Lam. Vulgaris, Lam. /f/., Monog., etc., pl.19, f. 46.

Parm, Rondelet. ld ., pl. 17, pl. 25, f. 15 à 21 (1).

Description de quatre Coléoptères nouveaux et remarquables, par M. Reiche.

Genre Démocrates, Burmeister, Handb., der Entom. Band, V, p. 28.

D. Burmeisteri , Reiche (pl. 1, fig. 1). Longit. 29 mi 11. ; !at. 14 mill. Castaneus, nitidus. Capnt atropiceum, anticedilu- tius, vage punetatum; verticelævi; epistomo retlexo, subeinargi- nato; oris partibus antennisque fusco piceis.- Thorax atropiceus, capite plus duplo latior, latitudine tertia parte brevior, antice coarctatus, postice duplo latior; lateribus rotundatis; margine pos-

(1) La Société des Sciences naturelles de La Rochelle possède dans ses collectLns un individu de VArgonauta argo, recueilli par M. d’Orbigny père; mais ce fait nous parait trop accidentel ponr que nous mentionnions cette espèce.

Il en est de même pour la Spirula Peronii, qui, comme tout le monde le sait, est pelagienne, mais habite de préférence les mers chaudes.

Nous avons vu un individu mort d’un Céphalopode, et que son mauvais état ne nous a pas permis de déterminer, mais qui nous a paru pouvoir se rapprocher de Y Onicholeutis Banksii , Férussac.

22

rev. et mag. de zoologie. ( Janvier 1852.)

tico dense ferrugineo-ciliato, undulato, medio rotunde producto; disco lævigato, subtilissirae vage pimctato, antice utrinque subde- presso. Scutellum triangulaire, lævissimum. Elytra thorace dimi- dio latiora, vage punetata; basi dense ferrugineo-pilosa ; stria suturali punetata vestigiisque striarum discoidaUuœ ; margine ex- terno suturaque intùs ferrugineo ciliatis. Pygidium distante-punc- tatum, longe ciliatum. Abdomen subtus a latere pilosum, puncta- tissimum, medio ferè glabrum, vage punctatum ; sterno longé densèque ferrugineo-piloso. Pedes longé ferrugineo-ciliati ; ante- riorum tibiis extùs nigris, tridentatis. Mas. Hab. Quito.

Cette nouvelle espèce diffère du type du genre, le D. Crœ . sus, Newm. par sa taille plus petite, la couleur noirâtre de sa tête et de son corselet, et la ponctuation de ses élytres. Tous les individus que j’ai vus étaient des mâles.

J’ai cru ne pouvoir mieux faire que de dédier cette es¬ pèce au savant auteur de la Monographie des Lamellicornes , à cause de l’excentricité du nom générique qu’il a su trou¬ ver si heureusement.

G. Megalasoma, Burm., Handb,, der Entom. Band, V, p. 275.

M. Mars , Reiche (pl. 1, fig. 2). Longit. (cornu excepto), 80 mill. ; latit. 44mill. M.Acteoni vicinus. Niger pertinitidus. Mas. Gaput latum, a latere an:è oculos angulatum, anticè ernar' ginatum, bilobatum, cornutum; cornu valde elongato, apice bifîdo, basi suprà tertiâ parte carinato ; carina apice in dente elevaîa, abrupte interrupta; antennis palpisque nigro-piceis. Thorax ca- pite quadruplo latior, latitudine dimidio brevior ; lateribus valde rotundatis, marginatis ; antice utrinque cornu compresso, obtor- to, porrecto, extùs paulo divergente ; disco medio carinula brevi, antice canaliculo tomento instructo. Scutellum subtilissime punc- tulatum. Elytra thorace valde latiora et nitidiora, rugis transversis juxtà suturam nonnullisque secundum margines latérales a basi usque in medio instructa. Corpus subtus lævigatum, subglabrum; pygidio griseo appresso pilosa; segmentis abdominis utrinque parce tomentosis ; metathorace basi longé ciiiato, apice utrinque piloso, medio glabro; pedibus parce ciliatis, intermediorum posti-